Bienvenue sur notre site web !

 Dernière mise à jour le 27 février 2024

Toute famille vit une aventure qui, aux yeux de Dieu, est une histoire sacrée 

En lien avec notre Évêque, Monseigneur Pierre Warin, l’équipe de la Pastorale Familiale Diocésaine se veut au service des couples et des familles afin de les aider à trouver leur place dans l’Église et découvrir leur mission dans le monde d’aujourd’hui. « Pastorale », sa première mission est d’être attentive à promouvoir l’évangélisation de la Famille. Évangéliser, c’est-à-dire, annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ à la famille et mettre les membres de celle-ci en relation avec le Christ, tout en laissant l’Esprit-Saint les pénétrer et faire son œuvre en elle, et cela sans perdre de vue que l’Évangile se propose et ne s’impose pas.

Bonne visite !

La Pastorale Familiale, en partenariat avec le Service de Solidarité, vous invite à participer à la conférence » La Famille joie de la société » par l’Abbé Christophe Cossement.
Quand: 12 février à 20h00
Où: Séminaire de Namur Auditoire H. de Lubac
En streaming sur Facebook et YouTube « Diocèse Namur « 

Retour en images sur la journée « Redire oui à son conjoint ».

Dimanche 17 septembre 2023, en présence de Mgr Coppola, nonce apostolique

Le dimanche 17 septembre, la Pastorale familiale de Namur a célébré le renouvellement des promesses conjugales dans les Sanctuaires de Beauraing.
Avant la messe, Bernard Delzenne, diacre permanent et membre très actif de notre pastorale, nous a donné un enseignement sur « Quand la Routine s’installe!! ».
Laroutine, qui acquiert parfois un sens négatif dans la société actuelle, peut en réalité se transformer en « bonne habitude » (cf. Pape François: « Una buona abitudine): un geste de tendresse répété dans le temps, tous les jours, fait avec amour comme don de soi à l’autre. Un geste qui donne au couple un sentiment de sécurité et d’appartenance. Pouvoir se placer dans la perspective de l’autre, en ayant confiance dans la grâce du sacrement qui accomplit son œuvre au sein du couple et de la famille.
Au cours de l’Eucharistie de 15 h 45 dans la crypte du sanctuaire de Beauraing, tous les couples présents se sont rassemblés en prière pour le renouvellement des promesses conjugales.
De nombreuses familles ont même pris part à ce moment de prière et de célébration. Grand était le bonheur de voir tant de couples expérimentés au fil des ans qui ont participé avec tant de familles et de jeunes couples.
Le renouvellement des promesses de Mariage a fait ressortir, de la part des époux, le désir de louer le Seigneur pour le don de l’amour conjugal.
A la fin de la bénédiction individuelle des couples et des familles et de la vénération des reliques des saints conjoints Zélie et Louis Martin, chaque personne a reçu une image souvenir. Sur la photo, il avait une belle prière de saint François de Sales à réciter à domicile (ci-bas).
Au terme de cette belle journée, la célébration s’est achevée à l’aubépine pour un moment final de prière avec la Vierge Marie.
Un chaleureux merci à la chorale de Walcourt, dirigée par Bernard Delzenne et accompagné à l’orgue par Michel Léonard, membres de l’équipe pastorale qui ont animé toute la célébration.
Un grand merci à tous ceux qui ont rendu possible ce magnifique jour.
Prière des époux de St François de Sales
O Dieu, tu nous as donnés l’un à l’autre par le sacrement de mariage.
C’est toi qui, de ta main invisible, a fait le nœud du lien de notre mariage, en nous donnant l’un à l’autre.
Nous voulons nous chérir, non seulement d’un amour humain mais aussi d’un amour très saint. Car notre union ne s’étend pas principalement
au corps, mais surtout au cœur : dans l’affection et dans l’amour.
Notre amour doit être si grand, que nous sachions nous respecter dans nos différences et savoir nous accepter pour le moment de joie ou de difficulté.
Seigneur, accorde-nous la grâce de cheminer tout au long de notre vie, la main dans la main, le regard tourné vers toi pour l’épanouissement de
notre amour, comme nous l’avons promis au jour de notre mariage.
St François de Sales
Pastorale Familiale de Namur

-5fc7dc8a5484f57d180c00ec_copy.jpg
-5fc7dc8a5484f57d180c00ec_copy.jpg
-5fc7dc8a5484f57d180c00ec_copy.jpg
-5fc7dc8a5484f57d180c00ec_copy.jpg
-5fc7dc8a5484f57d180c00ec_copy.jpg
___________________________________________________________________________
Le 28 juillet 2024 se tiendra la IVe Journée Mondiale des Grands-Parents et des Personnes âgées
«Ne m’abandonne pas»: le thème de la IVe Journée mondiale des grands-parents

Le dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie a annoncé dans un communiqué ce 15 février le thème choisi par le Pape François, «Dans ma vieillesse ne m’abandonne pas» (cf. Ps 71, 9), pour la IVe Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées le 28 juillet prochain.

C’est une journée instituée par le Pape François en 2021 dans l’objectif de valoriser «les charismes des grands-parents et des personnes âgées et leur contribution à la vie de l’Église». Le 28 juillet 2024 se tiendra la IVe Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées, dont le thème cette année est le suivant: «Dans ma vieillesse, ne m’abandonne pas» (cf. Ps 71, 9).

Prier dans la solitude

Selon un communiqué publié ce jeudi 15 février par le dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, ce thème entend «souligner que la solitude est, malheureusement, l’amère compagne de la vie de tant de personnes âgées qui, souvent, sont victimes de la culture du rejet». De plus, en cette année de préparation du Jubilé 2025, consacrée à la prière, le thème de la Journée est tiré du Psaume 71, l’invocation d’un vieil homme retraçant son histoire d’amitié avec Dieu. «Il s’agit de la prière d’une personne âgée» a déclaré le préfet du dicastère, le cardinal Kevin Farrell, «profondément reconnaissant envers le Saint-Père d’avoir choisi» ce thème.

Cette prière «nous rappelle que la solitude est une réalité malheureusement très répandue» précise le cardinal, avant d’ajouter que «la solitude est aussi une condition irréductible de l’existence humaine, qui se manifeste surtout dans la vieillesse, mais pas seulement. C’est ainsi que la prière du psalmiste devient la prière chacun de nous, la prière du cœur de chaque chrétien lorsqu’il se tourne vers le Père et se confie à son réconfort».

____________________________________________________________________________
La PAIRELLE
http://www.pastoralefamiliale-namlux.be/wp-content/uploads/2023/10/solitude-833832_1280.jpg

Et quand le conjoint n’est plus là

Journée pour les veuf-ve-s. La proximité de l’autre dans la vie habituelle se transforme en une autre communion qui peut aussi faire place, à un moment, à une vie conjugale nouvelle, non pas un simple compagnonnage, mais une vie de communion où l’époux défunt n’est pas oublié, certes, mais où c’est lui-même (elle-même) qui donne au conjoint survivant « de refaire sa vie » ou de créer une vie nouvelle dans un couple nouveau.